A u fil des jours
Conseil du 1 mars 1598 : .../...mercredi dernier, lors d'une conversation sur les affaires de la communauté entre les sieurs Bouteillon et Rosty consuls avec Thomas d'Astoaud seigneur en partie de Velleron et Paul son fils, les choses s'envenimèrent car Paul d'Astoaud donna un grand soufflet sur la joue du sieur Bouteillon et plusieurs coup de poings. Le sieur Bouteillon déclare qu'il veut quitter sa charge de consul. Le conseil décide d'un commun accord d'aller en Avignon chez le vice-légat faire plainte contre le seigneur et son fils. Le baille Baculard n'étant pas d'accord quitta la séance .../... Conseil du 28 juin 1598 : Thomas d'Astoaud se déplace en compagnie des consuls dans un lieu au chemin de la Roquière (Royère?) où sont déjà mortes deux ou trois personnes de maladie contagieuse. Afin de " couper le chemin à plus grand mal soit par police ou pourvoir le chirurgien, maitre de santé, de barraques, médicaments, de désigner un quartier pour ceux qui sont malades et choisir des gardes.." Les consuls prévoient d'emprunter " bled et vin pour la nourriture des malades et des pauvres.." Le 29 décembre 1610 devant notaire les consuls François Descallis et François Fulhet signe un bail d'un an avec Monet Ollivier prêtre pour l'enseignement à partir du premier avril suivant moyennant la somme de cinquante florins. L'enseignement se faira dans la salle commune et les écoliers paieront "raisonnablement ainsy qu'est de coustume" Le 2 septembre 1614 Françoise de Châteauneuf commande à Esteve Micheau pescayre de Velleron un piège à anguilles (coppière) pour la somme de quinze écus de soixante sous tournois payable un tiers à la commande, 1/3 à mi-délai, le solde à réception. Conseil du 20 mars 1639 : Problème d'arreirage et taille de monsieur de Crillon les consuls Fournillier, Bouteillon et Liotard se transporteront à Avignon afin de traiter avec Crillon. Faire inquanter la boucherie avec le prix du mouton à 14 patas le livre de mouton et 9 patas la livre de boeuf. L'ordre a été donné aux " Egyptiens ce jour passé pout l'en faire en aller et ne stationner audit Velleron" Conseil du 29 avril 1657 : Le sieur de Crillon n'ayant pas payé ses tailles et arreirages le conseil délègue le sieur consul Boutillon pour aller à Orange avec le tache de parler à madame de Crillon et de retirer les payements... Conseil du 23 septembre 1657 : Afin d'empêcher des désordres que le logement du régiment des chevaux-légers de Vendôme provoquait, les consuls ont fournis le pain et le vin. Le conseil a acheté à monsieur de la Falèche douze barrals et quatre pots de vin pour seize écus et huit sols. De plus ledit sieur boutillon a remonstré audit conseil comme Claude Lyonard hoste dudit velleron a faict une parcelle dine lesdites choses que luy tout esté desrobees par lesdits soldats dudit regiment laquelle a esté exibée par le sieur consul boutillon auxdits sieurs dudit conseil les requerantz sur Icelle vouloir desliberer Touts lesdits sieurs dudit conseil nul contredisant ont conclud de faire Mandat audit Lyonard dressant audit sieur grangeon de quatre sols pour despense que ledit commandement dudit regiment feront au logis dudit Lyonard et admis a ses comptes et de plus ont conclus faire mandat audit Lyonard jusques a la somme de neuf livres en monoye courante dressant sur ledit grangeon exacteur susdit pour les désordres et larcins qu'on faict audit Lyonard lesdits soldats dudit régiment de vendosme Conseil du 16 décembre 1657 : Monsieur Tarlec en qualité de maréchal des logis de la compagnie des chevaux légers vient retirer le paiement du logement d'un chef et des soldats, le sieur Claude Lyonard par ordre des consuls de Velleron paye deux écus pour les étrennes du sieur Talec... Conseil du 23 avril 1658 : Le conseil a accepté l'offre de Jacques Canard de servir pour maître d'école pour une année au salaire de dix écus à condition que sera obligé d'avoir soin de l'horloge du dit lieu. Lors du conseil du 20 octobre 1658 , on lit : " ... lesdits sieurs consuls fairont mandat a sieur Jacques Canard en qualité de maître d'escolle et du soing qu a prires pour l orloge et de la garde que fist a la porte en l annee derniere 1657 de seize escus... " Conseil du 16 juillet 1719 : Suite à un projet du roi de France d'un canal devant traverser le Comtat-Venaissin et refusé par le pape" Messieurs du conseil en reconnoissance de toute les bontés que notre St père le pape à daigné leur accorder tous d’un commun accord ont conclu et deliberé de remercier sa sainteté, et veut la prier avec tout le respect et la soumission possible de continuer à leurs égards sa charité paternelle pour empecher la construction de ce canal qui evidemmant causeroit la ruine de ce pais en coupant leur terroir par le milieu et procurant infaliblement des transpirations souterraines d’eau qui enpecheroient leurs campagnes de produire les fruits ordinaires et ne cesseront de prier le seigneur de conserver pendant long temps sa sainteté dans le pontificat qui nous est si heureux " .../... du 8 mars 2004 au 30 juillet 2008 parution de la "Gazette des Amis du Vieux Velleron" modeste feuille encore disponible en pdf.
Accueil site Velleron Religion Au jour le jour Noblesse Chronologie Population Toponymie